Thés bien être retrouvé pour aller beaucoup mieux / -10 % Première commande code « Parfait10 »

Dans cet article, nous allons approfondir notre connaissance du thé, en explorant certaines des légendes et histoires les plus obscures. Elles nous permettront de mieux comprendre le thé.

D’abord, apprenons ici ce que c’est le thé.

Une histoire de thé en Inde

La première histoire sur le thé est la réponse indienne à l’ancienne légende chinoise de la découverte du thé par Shen Nung.

Selon ce récit indien, le thé était une création divine du Bouddha lui-même.

histoire de thé en Inde
Plantation de thé en Inde

Lors d’un pèlerinage en Chine, le Bouddha aurait fait le vœu de méditer sans repos pendant neuf ans.

Mais, au bout d’un certain temps, il s’est assoupi.

À son réveil, il aurait arraché ses paupières et les aurait jetées par frustration sur le sol.

On suppose que les paupières ont pris racine et ont germé dans des plantes dont les feuilles avaient la forme d’une paupière.

Il a ensuite mâché les feuilles de cette plante, et sa fatigue a disparu.

La plante, bien sûr, serait le premier théier qu’il aurait emporté avec lui en Chine.

Cependant, il est important de noter qu’il n’y a aucune preuve que le Bouddha soit jamais allé en Chine, sans parler du fait qu’il aurait de plus gros problèmes à se préoccuper (en plus de rester éveillé) s’il n’avait pas de paupières.

Pour aller plus loin, découvrez ici les célèbres thés de l’Inde.

Histoire de thé en Chine

Une autre histoire raconte l’origine d’un thé populaire en Chine, le Ti Kuan Yin.

Selon la légende, Kuan Yin, la déesse de la miséricorde, offrait du thé en cadeau à un fermier dévoué qui entretenait avec diligence son vieux temple délabré.

Histoire de thé en Chine
Le Ti Kuan Yin est originaire de Chine dans la région de Fujian.

À l’intérieur du temple se trouvait l’élégante statue de fer de Kuan Yin, à laquelle les fidèles adressaient des prières d’illumination.

Un jour, cependant, la statue de fer a semblé prendre vie.

Choqué, le fermier tomba à genoux et la déesse chuchota : “La clé de votre avenir se trouve juste à l’extérieur de ce temple. Nourris-la avec tendresse ; elle te soutiendra, toi et les tiens, pour les générations à venir”.

Incapable de contenir sa curiosité, il sortit et trouva un buisson flétri et traînant.

Après beaucoup de soins, le buisson s’est enrichi et s’est rempli, avec des feuilles vertes et épaisses.

En expérimentant, le fermier a fait sécher les feuilles dans un wok en pierre. Elles sont rapidement devenues noir de charbon lisse, comme la statue de Kuan Yin.

Le nectar produit à partir des feuilles ainsi cuites était ambré et parfumé, comme les plus belles fleurs.

Il était plus délicieux que toute autre boisson qui ait jamais touché ses lèvres. C’est ainsi que le magique Ti Kuan Yin – “le thé de Kuan Yin” – a vu le jour.

En parlant de Chine, voici les secrets de la cérémonie de thé lors d’un mariage en Chine.

Histoire de thé au Japon

L’histoire suivante décrit l’origine d’un autre thé.

Contrairement aux autres histoires, celle-ci ne réside pas dans la magie des légendes, mais dans le côté pratique de l’économie.

L’origine du Genmai Cha est également historiquement exacte, contrairement à la plupart des histoires de thé mentionnées.

Contrairement au luxe abordable qu’il est devenu aujourd’hui, le thé était autrefois une denrée extrêmement chère.

Les paysans japonais avaient du mal à se permettre de grandes quantités de thé et le mélangeaient avec du riz torréfié, un produit abondant (et bon marché !).

Histoire de the au Japon
Au Japon, le thé est ancré dans leur tradition depuis les années 800.

Ainsi, ils étaient capables de presser plus de tasses avec la même quantité de feuilles.

Cependant, ce thé a dépassé ses humbles origines pour devenir le préféré de nombreux citadins, tant au Japon qu’en Occident, et est considéré comme l’une des variantes les plus intéressantes du thé.

En savoir plus sur le thé dans la cuisine japonnaise, cliquez ici.

Savez-vous que le thé devient un élément important dans la culture japonnaise ? Voici tout ce que vous devez savoir sur la cérémonie de thé au Japon.

L’origine du mot “thé”

La dernière histoire ne traite pas de l’origine d’un certain thé, mais plutôt du mot “thé” lui-même.

En Chine, le thé est plus communément appelé “cha“.

La raison pour laquelle nous l’appelons par un autre nom reflète un mélange intéressant d’histoire et de géographie.

Lorsque le thé a atteint les marchés européens à la fin du 16e et au début du 17e siècle, il provenait du port commercial d’Amoy (aujourd’hui Xiamen) dans la province chinoise du Fujian.

Dans le dialecte local du Fukienese, le thé est appelé “tey” plutôt que “cha”, plus courant.

Ainsi, en Europe occidentale, et plus tard aux États-Unis, c’est le mot “thé” qui est resté, tandis que d’autres pays, comme l’Inde, la Russie et la Turquie, ont été initiés au thé sous le nom de “cha” par des commerçants voyageant par voie terrestre le long de la route de la soie.

Vous êtes libre de conserver cet article pour le lire plus tard en téléchargement pdf :

Qu’en pensez vous ?
Vous pouvez laisser maintenant un commentaire ci-dessous, nous adorons échanger avec vous et nous vous répondons rapidement

5/5 - (1 vote)
0
0
Votre panier
Votre panier est videRetourner sur la boutique
Commandez aussi ces produits qui vont bien avec :