Sélectionner une page

La grossesse nécessite l’élimination de nombreux aliments et boissons car ils pourraient nuire à votre santé ou à celle de votre bébé et compromettre votre grossesse.

Voici un bref résumé, vous trouverez tous les détails et les alternatives dont vous avez besoin dans la suite de l’article :

L’hibiscus est-il sans danger pendant la grossesse ? Le thé à l’hibiscus peut provoquer des fluctuations des niveaux hormonaux, ce qui n’est pas sans danger, surtout au cours du premier trimestre. Le thé à l’hibiscus peut également avoir des “effets emménagogues” qui stimulent les menstruations ou le flux sanguin vers l’utérus. Cela peut provoquer des saignements, des crampes ou même un travail précoce !

L’hibiscus est donc une herbe que vous devez utiliser avec précaution si vous êtes enceinte, car des preuves indiquent la possibilité d’effets nocifs pendant la grossesse.

Consultez toujours votre médecin avant de prendre tout complément alimentaire.

Bonus Offert : Choisir VOTRE Thé Idéal (Voici LA Méthode Pas à Pas)

Prendre de l’hibiscus pendant la grossesse

prendre de l'hibcus pendant la grossesse
Avec modération, l’hibiscus ne présente pas de contre-indications hormis en cas de grossesse.

L’hibiscus est une plante tropicale le plus souvent utilisée dans les tisanes et comme colorant alimentaire.

Les fleurs d’hibiscus sont également comestibles.

Il est utilisé depuis longtemps pour divers problèmes de santé, notamment

  • la diarrhée,
  • l’inflammation,
  • les maux de tête,
  • les maux de dents,
  • l’asthme,
  • les brûlures,
  • la toux,
  • la fièvre
  • et les troubles menstruels.




Certaines données montrent que l’hibiscus pourrait être utilisé pour traiter le cancer et l’hypertension.

Boire du thé à l’hibiscus pendant votre grossesse augmente votre risque de plusieurs complications et doit être évité.

L’hibiscus pourrait provoquer une contraction de l’utérus, ce qui pourrait entraîner une fausse couche.

Les produits commercialisés comme “thés de grossessepeuvent encore contenir des ingrédients dangereux, dont l’hibiscus, et leur utilisation doit toujours être discutée avec votre médecin avant leur consommation.

Si vous avez accidentellement ingéré de l’hibiscus, appelez votre obstétricien ou rendez-vous en cabinet pour vous assurer que votre bébé n’est pas en danger.

Plus précisément :

Utilisation traditionnelle

Les utilisations traditionnelles du thé à l’hibiscus vont du traitement du cancer aux troubles digestifs.

Selon le “Handbook of Energy Crops“, une infusion de fleurs d’hibiscus peut aider à combattre les organismes infectieux, à nettoyer le sang et la lymphe et à apaiser et tonifier le tube digestif.

Les affections que la tisane d’hibiscus peut traiter comprennent la toux, les problèmes cardiaques, l’hypertension et le scorbut. Malgré la tradition de l’usage médical, il n’existe pas de preuves cliniques concluantes pour soutenir l’utilisation de l’hibiscus pour ces affections.

Le thé à l’hibiscus est-il bon pour perdre du poids ?
Boire de la tisane d’hibiscus tous les jours est un excellent moyen de favoriser la perte de poids, car cette plante contient des anthocyanes, des composés phénoliques et des flavonoïdes qui peuvent aider : Réguler les gènes impliqués dans le métabolisme des lipides, en stimulant l’élimination des graisses ; Atténuer l’hypertrophie des adipocytes, en réduisant la taille des cellules adipeuses.

Influence des œstrogènes

Selon une étude de l’Université des sciences et technologies du gourou Jambheshwar en Inde, l’utilisation du thé à l’hibiscus comme moyen de contraception naturel remonte à l’Antiquité.

L’étude a montré que l’extrait de racine d’hibiscus peut influencer les niveaux d’œstrogènes et empêcher l’implantation et la grossesse. Évitez de boire de la tisane d’hibiscus pendant le premier trimestre de la grossesse en raison de l’interférence possible de la plante avec l’activité hormonale.

Antioxydants

Selon le Bastyr Center for Natural Health, le thé d’hibiscus est riche en antioxydants, en particulier en flavonoïdes.

Ces composés spéciaux aident à protéger les cellules de l’organisme contre les dommages causés par les radicaux libres, des éléments toxiques qui peuvent contribuer à la dégénérescence et à la maladie dans l’organisme.

La consommation de grandes quantités d’antioxydants, comme ceux que l’on trouve dans le thé d’hibiscus, peut contribuer à renforcer votre immunité et d’autres systèmes de l’organisme et à vous garder, vous et votre bébé, en bonne santé et forts.

Toutefois, il n’existe pas de preuves cliniques concluantes sur les bienfaits des antioxydants contenus dans le thé d’hibiscus.

Tension artérielle


L’utilisation traditionnelle de l’hibiscus pour faire baisser la pression artérielle peut avoir une certaine validité. Une étude publiée en 2004 dans Phytomedicine a montré qu’une tasse de thé à l’hibiscus par jour a un effet similaire à celui du médicament captopril pour la pression artérielle et peut faire baisser la pression artérielle en dilatant les vaisseaux sanguins, selon le Bastyr Center for Natural Health.

La pression artérielle est souvent augmentée pendant la grossesse, et le thé à l’hibiscus pourrait aider à la faire baisser avec un minimum d’effets secondaires.

Mais il n’y a pas de preuves cliniques concluantes pour soutenir son usage médical. Consultez votre médecin ou votre sage-femme avant de boire du thé à l’hibiscus.

Études scientifiques des effets de l’hibiscus sur la grossesse


Pour des raisons éthiques évidentes, il est très difficile de mener des essais sur l’homme quand on voit comment de fortes doses d’herbes ou de compléments alimentaires affectent les femmes enceintes et leurs bébés.

Plusieurs études ont cependant été menées sur l’effet de l’hibiscus sur les rates enceintes, dans le cadre d’expériences contrôlées.

Un article paru en 2016 souligne qu’il faut “être prudent” lorsqu’on consomme de l’infusion a base d’hibiscus pendant la grossesse (source : Nursing & Care Open Access Journal). En effet, les études sur les rats suggéraient que la consommation d’extrait d’hibiscus pouvait entraîner “un retard de puberté, une augmentation du poids corporel et de l’IMC” chez la progéniture du rat.

En 2008, une étude nigériane a suggéré que l’hibiscus pouvait être à l’origine de la malnutrition maternelle et du retard de puberté chez les enfants de mères ayant consommé de l’hibiscus (source : Nigerian Journal of Physiological Sciences).

Il est difficile de tirer des conclusions d’études à petite échelle sur les rats, mais le consensus général est qu’il faut pécher par excès de prudence lorsqu’il s’agit de boire une de l’infusion d’hibiscus pendant la grossesse.

Les femmes enceintes devraient également éviter de prendre des compléments alimentaires à base d’hibiscus. le site WebMD note que cette consommation est “probablement dangereuse” pendant la grossesse et l’allaitement.

La tisane d’hibiscus devrait être évitée dans la mesure du possible et remplacée par d’autres tisanes plus sûres pendant la grossesse.

Peut-on boire du thé à l’hibiscus à n’importe quel trimestre ?


En 2003, le Journal International d’Obstétrie et de Gynécologie a examiné les effets possibles de diverses plantes et leurs effets sur les femmes enceintes.

Il a été noté que l’hibiscus pouvait avoir un effet emménagogue (source : IJOG). Cela signifie essentiellement qu’il peut augmenter le flux menstruel.

Bien qu’il n’y ait pas de lien prouvé entre l’hibiscus et la fausse couche, cet effet emménagogue suggère qu’il est probablement sage d’éviter l’hibiscus au cours du premier trimestre en particulier.

Cependant, en raison du point d’interrogation concernant la sécurité du thé à l’hibiscus dans son ensemble, il est préférable de l’éviter à chaque trimestre – premier, deuxième OU troisième.

J’ai accidentellement bu de l’hibiscus ou du thé à l’hibiscus : Dois-je m’inquiéter ?


Si vous avez bu de la tisane d’hibiscus pendant votre grossesse, vous pouvez maintenant, à juste titre, vous inquiéter. Soyez rassurée, la tisane contient des quantités bien plus faibles que les compléments alimentaires à base de cette plante.

Il est probable qu’une dose plus faible ne soit pas nocive, mais il est probablement préférable d’arrêter de boire de la tisane d’hibiscus pour éviter tout effet cumulatif, et de remplacer la tisane par une autre option pour le reste de votre grossesse.

Lire les étiquettes

prendre de l'hibiscus pendant la grossesse
L’hibiscus a deux autres noms et peut figurer sur une liste d’ingrédients comme la rose de Sharon ou l’althéa.

Le produit le plus courant dans lequel vous trouverez de l’hibiscus est la tisane.

Boire de la tisane pendant la grossesse présente plusieurs avantages pour la santé, notamment la fourniture d’antioxydants, et certains contiennent même des vitamines et des minéraux qui favorisent votre santé ainsi que la croissance et le développement de votre bébé.

Elle est également sans caféine.

Certains médecins recommandent d’éviter tous les types de tisanes si vous êtes enceinte, mais si la vôtre l’approuve, veillez lire attentivement les étiquettes pour éviter les ingrédients dangereux.

Comme certains produits tirent leur couleur de l’hibiscus, recherchez sa présence dans des aliments artificiellement huilés, comme les produits de boulangerie ou les boissons.





Alternatives à l’hibiscus

Si vous aimez les tisanes mais que vous les évitez jusqu’à l’accouchement, il est généralement sain de choisir une tisane non médicinale comme substitut.

N’oubliez pas que le thé ordinaire contient de la caféine, alors limitez votre consommation ou choisissez une version décaféinée. Vous pouvez aussi essayer de faire votre propre thé.

Nous recommandons d’ajouter :

  • du miel
  • du jus de fruit
  • des écorces de citron
  • de la cannelle ou des clous de girofle

à de l’eau bouillante et de faire infuser le mélange.

Ces ingrédients sont sans danger pendant la grossesse et les saveurs imitent celles de nombreuses tisanes.

Si vous aimez manger des fleurs d’hibiscus, expérimentez avec différentes herbes fraîches pour créer une saveur similaire.

Quelles tisanes sont à éviter pendant la grossesse ? La plupart des tisanes doivent être évitées. Les thés à la feuille de framboise, à la menthe poivrée, au gingembre et à la mélisse sont les seuls actuellement considérés comme potentiellement sûres pour la santé. Cependant, les femmes peuvent avoir intérêt à éviter les deux premiers pendant le premier trimestre de leur grossesse.



Qu’en pensez vous ?

Vous êtes libre de laisser un commentaire ci-dessous

Bonus Offert : Choisir VOTRE Thé Idéal (Voici LA Méthode Pas à Pas)

L’hibiscus est-il sans danger pendant la grossesse ?

Le thé à l’hibiscus peut provoquer des fluctuations des niveaux hormonaux, ce qui n’est pas sans danger, surtout au cours du premier trimestre. Le thé à l’hibiscus peut également avoir des “effets emménagogues” qui stimulent les menstruations ou le flux sanguin vers l’utérus. Cela peut provoquer des saignements, des crampes ou même un travail précoce !

Quels sont les effets secondaires du thé à l’hibiscus ?

En cas de surconsommation, l’hibiscus peut provoquer des douleurs d’estomac, des gaz, de la constipation, des nausées, des mictions douloureuses, des maux de tête et des bourdonnements d’oreilles (acouphènes). Même la surconsommation de thé d’hibiscus peut provoquer des vertiges et une fatigue passagère en raison de son effet sur la pression sanguine.

Peut-on boire du thé à l’hibiscus tous les jours ?

Si vous ne prenez pas de risques sanitaires en buvant du thé à l’hibiscus, il vaut mieux ne pas en faire trop. Il n’y a pas encore assez de recherches effectuées, donc parce que la tisane d’hibiscus présente de nombreux avantages et risques, il est recommandé de limiter votre consommation à 2 ou 3 tasses par jour.

Pourquoi l’hibiscus est-il mauvais pendant la grossesse ?

Le thé à l’hibiscus peut provoquer des fluctuations des niveaux d’hormones, ce qui n’est pas sans danger, surtout au cours du premier trimestre. La tisane d’hibiscus peut également avoir des “effets emménagogues” qui stimulent les menstruations ou le flux sanguin vers l’utérus. Cela peut provoquer des saignements, des crampes ou même un travail précoce !

Quelles tisanes sont à éviter pendant la grossesse ?


La plupart des tisanes doivent être évitées. Les thés à la feuille de framboise, à la menthe poivrée, au gingembre et à la mélisse sont les seuls actuellement considérés comme potentiellement sûres pour la santé. Cependant, les femmes peuvent avoir intérêt à éviter les deux premiers pendant le premier trimestre de leur grossesse.

Le thé à l’hibiscus est-il bon pour perdre du poids ?

Boire de la tisane d’hibiscus tous les jours est un excellent moyen de favoriser la perte de poids, car cette plante contient des anthocyanes, des composés phénoliques et des flavonoïdes qui peuvent aider : Réguler les gènes impliqués dans le métabolisme des lipides, en stimulant l’élimination des graisses ; Atténuer l’hypertrophie des adipocytes, en réduisant la taille des cellules adipeuses.