Thés bien être retrouvé pour aller beaucoup mieux / -10 % Première commande code « Parfait10 »

Bonus Offert : 7 Plantes Que Vous Pouvez Cultiver et Fumer (Facilement)

Alors que la légalisation et la consommation de la marijuana ont explosé, la recherche scientifique sur le cannabis est loin d’être terminée.

De nombreux consommateurs vantent les bienfaits physiques et mentaux des composés cannabinoïdes de la marijuana, tels que le tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD), mais la manière dont ces composés affectent le corps et l’esprit fait encore l’objet de recherches.

Bien que généralement considéré comme non nocif, le cannabis est une drogue. Et comme les médicaments délivrés sur ordonnance, il peut provoquer des interactions médicamenteuses, dont certaines peuvent être nocives. Nous examinons ici certaines de ces interactions.

D’abord, jetez un coup d’oeil sur les 7 Bienfaits et Utilisations de l’Huile de CBD (plus effets secondaires)

Comment le CBD interagissent avec les médicaments ?

Les médicaments sont métabolisés et éliminés par des enzymes dans le foie – spécifiquement, la famille d’enzymes du cytochrome P450 (CYP). Parmi celles-ci, la CYP3A4 est l’enzyme CYP la plus répandue dans le foie, et est celle qui est responsable du métabolisme d’environ 50 % des médicaments sur ordonnance utilisés en pratique clinique.

Mais les enzymes CYP sont également connues pour provoquer de nombreuses interactions médicamenteuses cliniquement pertinentes. Certains médicaments induisent l’activité métabolique des enzymes tandis que d’autres inhibent le métabolisme des médicaments, ce qui modifie les concentrations des médicaments présents dans l’organisme ainsi que leurs profils pharmacocinétiques.

interaction médicamenteuse de cbd
Le CBD n’a aucun effet indésirable à condition d’être pris seul.

Par exemple, un médicament qui inhibe le CYP3A4 ralentira le processus métabolique, ce qui entraînera une accumulation des concentrations de médicaments et un risque accru d’effets secondaires et de toxicité éventuelle.

Le THC et le CBD sont tous deux métabolisés par le CYP3A4. Le THC est également métabolisé par le CYP2C9, et le CBD par le CYP2C19. Lorsque le cannabis ou le CBD est consommé avec certains médicaments sur ordonnance, le THC et le CBD peuvent inhiber ou induire le processus métabolique. Par exemple, le CBD est un puissant inhibiteur des enzymes CYP3A4 et CYP2D6, tandis que le THC est un inducteur de CYP1A2.

Voici une liste des médicaments connus pour avoir des interactions médicamenteuses avec le THC et/ou le CBD.

CBD et Warfarine

L’utilisation de cannabinoïdes augmente le risque d’hémorragie chez les patients qui prennent de la warfarine.

La warfarine a une fenêtre thérapeutique étroite, de sorte que même des modifications mineures de l’effet de l’anticoagulant peuvent augmenter le risque de saignement et de thrombose. Comme le THC et le CBD peuvent inhiber l’activité métabolique de l’enzyme CYP2C9, ils peuvent augmenter le taux de warfarine et donc le risque d’hémorragie.

Dans un rapport de cas, un homme sous warfarine s’est présenté deux fois avec des valeurs de rapport international normalisé (INR) supérieures à 10, ainsi qu’avec des saignements. (Une valeur INR attendue pour un patient sous warfarine est de 2 ou 3, et une valeur INR supérieure à 4,5 augmente le risque d’hémorragie majeure). Dans les deux cas, il avait préalablement augmenté sa consommation de marijuana.

Lire aussi : Comment Infuser du CBD dans Ma Nourriture ?

CBD et Théophylline

La théophylline est un bronchodilatateur utilisé pour traiter les symptômes de l’asthme, de la bronchite, de l’emphysème et d’autres maladies pulmonaires. Fumer de la marijuana peut accélérer la clairance métabolique de la théophylline, ce qui peut réduire l’effet du médicament.

Mais il n’est pas clair si cette interaction provient du cannabis ou si elle est due à l’acte de fumer, puisque fumer du tabac produit un effet similaire. Une autre raison de remettre en question ce lien est qu’aucune autre forme de cannabinoïde n’induit la clairance de la théophylline.

le CBD s’accapare la majorité des enzymes au détriment de l’autre médicament d’où l’apparition des effets secondaires sur l’organisme.

CBD et Clobazam

Le CBD augmente les effets et les effets secondaires du clobazam, une benzodiazépine indiquée pour traiter les crises associées au syndrome de Lennox-Gastaut chez les enfants et les adultes. Au lieu d’être contre-indiqué, le CBD a également été approuvé par la FDA pour le traitement des crises associées au syndrome de Lennox-Gastaut, ainsi qu’au syndrome de Dravet. Commercialisé sous le nom d’Epidolex, ce CBD sur ordonnance a été le tout premier médicament dérivé de la marijuana approuvé par la FDA.

Cependant, le CBD est un puissant inhibiteur du CYP2C19. Ainsi, lorsque ces deux médicaments sont utilisés ensemble, l’interaction du CBD contribue à l’efficacité du clobazam, ce qui multiplie par trois la concentration plasmatique du métabolite actif du clobazam. L’inconvénient est que cette interaction augmente également l’effet secondaire de sédation du clobazam. Par conséquent, il est conseillé aux cliniciens de réduire la dose de clobazam lorsqu’il est utilisé en association avec le CBD.

CBD et Valproate

Le valproate est un autre médicament prescrit pour traiter les crises d’épilepsie, et il est également indiqué pour traiter les épisodes maniaques de troubles bipolaires et pour prévenir les migraines.

La prise de CBD avec du valproate peut augmenter les niveaux d’enzymes hépatiques et peut provoquer des lésions hépatiques. Lors d’essais cliniques, 21 % des patients épileptiques prenant à la fois du valproate et du CBD (Epidolex) sur ordonnance présentaient des taux de transaminases élevés, plus de trois fois supérieurs à la limite supérieure de la normale. (Le taux d’incidence était de 30 % chez les patients épileptiques prenant simultanément du CBD, du valproate et du clobazam).

Les informations de prescription d’Epidolex recommandent d’arrêter ou d’ajuster la dose d’Epidolex et/ou de valproate en cas d’élévation des enzymes hépatiques.

CBD et Alcool

Bien qu’il ne soit pas un médicament sur ordonnance, l’alcool reste un médicament. En tant que tel, les chercheurs ont découvert que l’alcool peut augmenter les niveaux de THC immédiatement après avoir fumé, bien que l’effet semble diminuer peu après.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre les interactions du cannabis avec ces médicaments, ainsi que pour découvrir ses interactions médicamenteuses encore inconnues.

Pour aller plus loin, découvrez dans cet article Comment Bien Choisir Son Huile de CBD

Bonus Offert : 7 Plantes Que Vous Pouvez Cultiver et Fumer (Facilement)

Notez cet article :
0
0
Votre panier